J’y étais !!!

Bassinage N° 522 en forme de reportage

‘Coutez ben mes Vailla’ts !

Chanterelle. Vous connaissez la Chanterelle ? C’est la chorale de Nouvion-sur-Meuse ! Depuis plusieurs années, cette chorale amateur a pris l’habitude d’investir pendant un week-end d’hiver un internat du département pour se préparer au concert « Mille Chœurs pour un Regard » qu’elle donnera le 22 mars 2013 à la Salle Gérard Philipe de Nouvion au profit de « Rétina-France » pour faire avancer la recherche médicale en ophtalmologie.

Nous sommes partis par un temps brumeux, la chaussée de la Côte des Mazures présentait encore des traces de neige. Cette année, le lieu de rendez-vous était le Clip de Moraypré à Haybes. Même si tous les choristes n’ont pas pu y participer, vingt-trois d’entre eux s’y sont retrouvés. En fait, ce week-end poursuit plusieurs objectifs :

  • débroussailler le chant-phare de la manifestation
  • se retrouver de manière conviviale pour favoriser l’amitié entre les choristes
  • passer un bon moment autour du chant et de la musique.

Ainsi, samedi 26 janvier à 15h00, les voitures ont amené leur chargement de personnes avec valises, partitions et matériel. Très rapidement installés, les différents pupitres* se sont retrouvés dans des salles distinctes pour déchiffrer et commencer à mémoriser leurs voix et leurs textes. Jean-Loup Pommier, le chef de chœur, a, dans un premier temps aidé les unes et les autres dans cette tâche pas toujours évidente pour des chanteurs non musiciens … Car la chorale est ouverte tant aux musiciens qu’aux non musiciens …

Au cours d’une pause, Richard en a profité pour fêter avec ses amis son soixante-xième anniversaire. La joie et la convivialité ne sont jamais loin … A l’issue de cet intermède, tous les choristes se sont regroupés  face au chef et son synthétiseur. Commença alors une laborieuse (à travailler encore …) séance de « recollage » des voix. Long travail, morceau par morceau, correction des erreurs d’interprétation, conseils, rappels à l’ordre et à l’attention d’un groupe quelquefois un peu dissipé … on dit des gosses à l’école !!!

Quand l’heure du repas a sonné, tous les classeurs ont disparu dans leurs sacoches … Passons d’abord à l’apéro ! Le repas, excellent par ailleurs et servi par une équipe technique de la maison d’accueil très attentive, a été un moment de pure détente. Histoires, conversations sérieuses, échanges entre personnes accompagnaient un menu simple mais de très bonne qualité. Puis ce fut la soirée ! Quoi de mieux, pour agrémenter le week-end, que de commencer par quelques danses traditionnelles emmenées de main (et de pieds) de maître par Monique, folkeuse-chef d’un soir.

Au moment de souffler, Richard, Philippe, Patrick et Marcel, les quatre (faux) frères ont fait les Jacques en interprétant, costumés, une chanson (un peu légère) de ceux du même nom (les frères Jacques).

Après une nouvelle danse, le karaoké mené par le polyvalent Jean-Loup permit à tous de prendre plaisir à chanter d’une seule voix les grands succès de la chanson française. Il était tôt le matin quand le calme revint dans les locaux. Pour tous (tout le monde dormait sur place), la nuit fut courte mais efficace. Il y eut bien, au réveil, quelques visages fripés mais le café et les tartines eurent tôt fait de rétablir la pleine forme, la joie et la bonne humeur.

 

La matinée du dimanche fut consacrée à nouveau au chant et, même si les voix étaient moins claires, le travail fut sérieux. Une révision de quelques chants, l’apprentissage d’une nouvelle chanson à trois voix eurent tôt fait de meubler ce temps musical.

Le repas de midi, toujours aussi bon, fut encore émaillé d’histoires, de rires, d’échanges. La convivialité se vivait pleinement dans cette rencontre. Mais, les meilleures choses ayant une fin, il fallut d’abord tout ranger, rembarquer le matériel et … penser à rentrer chez soi pour … retrouver certains conjoints délaissés … retrouver une voix plus claire … retrouver son chez-soi … pouvoir se retrouver mardi prochain à la répétition ! Pour sûr, Jean-Loup, on veut absolument remettre ça l’an prochain ! Et si on est plus nombreux … ça n’en sera que mieux !

A la r’voyure !  J’vou’ro bin sawoir vos comme’taires. Merci. Le R’nèye

* pupitre : groupe d’hommes ou de femmes chantant à la même hauteur (sopranes, altis, ténors et basses).

Cette entrée a été publiée dans Ardennes, Associations, Culture. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à J’y étais !!!

  1. Richard H dit :

    C’éto mou bin ma R’néye ; as t’ heur, en v’la ti pas qui zon des r’grets !…

  2. Monique L dit :

    Ça donne vraiment envie d’y aller l’an prochain ! Je ne raterais pas le rendez-vous. Merci pour ces belles photos à mardi.
    Bisous.

    Monique

  3. Hélène P dit :

    Un excellent résumé en images et en textes de ce week-end qui fut une réussite, tant sur le plan convivial que sur le plan choral !

    Hélène

    • Sylvie C. dit :

      VOUS NOUS RETOURNEZ LE COUTEAU DANS LA PLAIE……..BRAVO….L’ANNEE PROCHAINE JE SERAI LA……PROMIS

      SYLVIE